Le poids de naissance dépend aussi du taux de triglycérides maternel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le poids de naissance dépend aussi du taux de triglycérides maternel !

Message  radia_inc le Sam 19 Nov - 23:14

Le métabolisme maternel et la croissance intra-utérine affectent le développement de l’enfant et sa santé ultérieure. L’un des facteurs maternels est le taux des triglycérides (TG) et du cholestérol total (CT) qui sont métabolisés par le placenta et transférés au fœtus. Les lipides augmentent avec la progression de la grossesse. Aussi, les variations des TG et du CT pourraient induire un poids de naissance (PN) élevé ou au contraire un retard de la croissance intra-utérine avec des conséquences néfastes ultérieures. De plus, le surpoids maternel influe directement sur le taux des TG et du CT.

Mettant à profit une vaste étude prospective sur les conséquences des paramètres de santé gravidique sur le développement des enfants, des chercheurs d’Amsterdam ont évalué l’impact du taux des TG et du CT au 1er trimestre de la grossesse. En 2003-2004, les femmes à la 12ème semaine de gestation (AG) ont été invitées à remplir un questionnaire sur leur mode de vie, leurs antécédents, leur poids/taille et conditions socio-économiques.

Au total, 8 266 sur 12 273 femmes ont rempli le questionnaire, 6 575 mères de singletons ont donné leur accord pour le recueil des données de la croissance de l’enfant, 4 162 ont accepté un dosage des TG et CT sur le sang prélevé systématiquement à la 13ème semaine et l’ensemble des paramètres était disponible pour 2 502 mères. Les analyses statistiques ont permis de prendre en compte les différents facteurs influençant le PN et la croissance ultérieure.

Les mères qui avaient les taux de TG les plus élevés avaient des enfants dont le poids de naissance était le plus gros pour l’âge gestationnel. Les PN exprimés en déviations standard étaient supérieurs de 0,20±0,06 pour le quintile le plus élevé des TG par rapport au quintile médian (P=0,002), avec une plus grande prévalence de macrosomes (13 % vs 9 % ; P=0,04). Les enfants nés des mères dont le taux de TG était dans le quintile le plus bas, avaient les valeurs les plus basses en ce qui concerne le poids, la taille et l’IMC de la naissance à 3 mois. Mais on constatait ensuite dans ce groupe, une accélération de la croissance. En revanche, aucune corrélation n’a été établie entre la cholestérolémie, le PN et la croissance post-natale.

En conclusion, le taux maternel de TG au 1er trimestre influence le poids de naissance et la croissance ultérieure.
avatar
radia_inc

Messages : 13
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 40
Localisation : MOSTAGANEM

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum